17 janvier 2019

Découverte d’un nouveau procédé pour synthétiser des peptides cycliques naturels


Image produite par Mireille Massouh qui illustre de façon artistique le rôle de la résine oxime dans le procédé de synthèse de peptides cycliques mis au point par l’équipe de Normand Voyer.

L’équipe de Normand Voyer, professeur au Département de chimie, a réussi à contourner les difficultés que représentait la synthèse des peptides cycliques naturels, des substances produites par les organismes vivants pour se protéger des infections et autres menaces. Avec les étudiants Christopher Bérubé et Alexandre Borgia, il a mis au point un procédé facilitant la préparation de ce type de composés qui a fait l’objet d’un article publié dans la revue Organic Biomolecular Chemistry en décembre 2018.

Le secret de leur succès? La résine oxime, un support solide pour la synthèse de peptides qui est connue depuis des décennies, mais peu utilisée «parce que les liens d’ancrage avec les acides aminés sont faibles, ce qui fait qu’une partie du produit est perdue à chaque étape de la synthèse, explique Normand Voyer dans un récent article du Fil. Nous avons utilisé à notre avantage cette caractéristique considérée jusqu’à maintenant comme une lacune.»

Pour connaître la façon dont ils s’y sont pris, lisez la nouvelle de Jean Hamann publiée dans Le Fil.