11 mai 2021

Moïra Dion lauréate du Prix Michèle-Auger 2021

Moïra Dion, doctorante en microbiologie et membre du regroupement PROTEO, est nommée récipiendaire 2021 du Prix d’excellence et d’engagement Michèle-Auger.

Attribué pour une deuxième année, ce prix est décerné à une étudiante ayant démontré son potentiel en recherche et fait preuve de leadership par son engagement dans la communauté. La récipiendaire aura l’honneur de prononcer une conférence scientifique à l’occasion du symposium annuel de PROTEO, le 18 mai prochain en plus de recevoir une bourse de 5000$.

Moïra a poursuivi son cursus universitaire complet à l’Université Laval. Dans ses recherches, elle s’intéresse aux interactions phages-bactéries du système gastro-intestinal, plus précisément à l’impact du virome intestinal sur le développement de l’asthme en bas âge et à savoir comment le microbiote intestinal et le cerveau communiquent et s’influencent mutuellement. Plus précisément, ses recherches visent à comprendre l’impact des virus intestinaux sur le développement de l’asthme en bas âge.

Passionnée de communication et de vulgarisation scientifique, Moïra vient de lancer un projet dont elle est la co-créatrice: Les Vulgaires «Si la vaccination était une influenceuse», qui a eu une portée majeure sur les réseaux sociaux. Elle a également récolté de nombreux prix dont celui d’ambassadrice étudiante de la Société canadienne des microbiologistes et le prix Goran-Enhorning de la Fondation canadienne d’allergie, d’asthme et d’immunologie, décerné une seule fois par année dans tout le Canada. Son CV est déjà très impressionnant malgré son jeune âge!

À PROPOS DE MICHÈLE AUGER
Originaire de Grand-Mère, Michèle Auger a fait des études en biophysique à l’UQTR. Elle a réalisé des études doctorales à l’Université d’Ottawa avant de faire des études postdoctorales au MIT. Elle a ensuite connu une carrière professorale et de recherche en biophysique moléculaire exceptionnelle au Département de chimie avant d’être emportée trop jeune par la maladie en octobre 2018. Elle a été un modèle pour des générations de scientifiques, en particulier des femmes. Son engagement dans la communauté scientifique fut notoire et inspirant.

Toutes nos félicitations!

Voir le communiqué de presse complet.